"vigilant et inventif, l'enfant qui n'a ni passé,

ni références, ni jugements de valeur,

vit, s'exprime, joue dans la liberté"

Arnaud Desjardins

 

 

L'ENFANT ET LA RELAXATION

 

L'enfant, tout particulièrement lorsqu'il est en bas âge, est plus proche de ses sensations corporelles et intérieures que l'adulte. Il apprend à se connaître à chaque phase de son développement psychomoteur. Son attitude est curieuse et ouverte.

En principe, il parvient mieux à gérer spontanément ses phases de tension et de relâchement. Il dispose du jeu pour se relaxer.

 

Mais l'enfant, au moins jusqu'à 7 ans, est très sensible à son environnement et perméable au stress ou aux émotions des personnes qui l'entourent.Et le rythme que la vie moderne impose aux jeunes enfants ne respecte plus, bien souvent, leurs besoins physiologiques et émotionnels fondamentaux.

 

De plus en plus de parents se sentent démunis face aux troubles du sommeil, à l'irritabilité et à différentes expressions de mal-être qu'ils perçoivent chez leur enfant.

Suivant les cas, la relaxation peut intervenir seule ou en complément d'une thérapie.

 

Plus généralement, une initiation précoce aux techniques psychocorporelles et de relaxation peuvent l'aider à :

- se calmer,

- se recentrer,

- se concentrer,

- développer ses perceptions,

- récupérer,

- développer sa confiance en lui,

- stimuler sa mémoire et ses processus d'apprentissage,

- se libérer du stress, décharger son agressivité et, canaliser ou, faire avec ses émotions,

- améliorer sa qualité de relation aux autres.

 

Intégrer la relaxation au quotidien d'un enfant, c'est lui transmettre des outils de développement personnel qu'il pourra mobiliser tout au long de sa Vie.

 

Ce qu'il faut savoir:

- La relaxation ne doit pas être imposée à l'enfant. Loin d'une contrainte supplémentaire ou d'une activité de plus, c'est une invitation, une stimulation ludique, dans le plaisir et la joie.La relaxation, c'est un peu comme la récréation!

- La relaxation de l'enfant doit être accompagnée par au moins l'un des deux parents.

Le parent étant la première référence affective et éducative de l'enfant, il aura besoin de sentir qu'au moins l'un de ses parents s'investit dans la démarche, expérimente et pratique avec lui, en séance et à la maison.Il s'agira donc d'un cheminement partagé

- Obtenir des résultats significatifs suppose pratique et régularité. Il faudra donc se donner un peu de temps et trouver les moments les plus appropriés...

 

Et concrètement?

Une première rencontre avec l'adulte et l'enfant ou les enfants concernés est organisée. C'est une prise de connaissance et un temps d'échange à partir de vos attentes.

Puis les séances démarrent.

Chaque séance se déroule  en présence d'un parent. Le parent est également acteur de la séance. Ainsi l'enfant n'évolue-t-il pas sous le regard de l'adulte mais avec l'adulte. Cela développe une grande complicité non verbale.

A la fin de la séance, chacun s'exprime sur son ressenti.

Le parent accompagnant proposera à l'enfant dans les jours qui suivent de se relaxer avec lui pour mobiliser certains exercices vécus en séance.

Des bilans réguliers seront proposés pour ajuster les exercices.

Un parent peut travailler avec plusieurs enfants, même d'âges différents.

La séance peut également être construite pour la famille complète ( parents, enfants et... pourquoi pas, grands-parents).

 

Pour les 0-3ans:

- Travail respiratoire de l'adulte pour calmer bébé,

- Initiation au "toucher relaxant" des bébés,

- Comptines à masser sur vêtement,

- Jeux autour de la psychomotricité, l'élaboration du schéma corporel, le développement sensoriel,

 

Pour les 4-7ans :

- Respiration,

- Contraction/décontraction musculaire, étirements,affiner les perceptions de l'extérieur et de l'intérieur,

- Automassages,

- Contes relaxants,

- Petites relaxations ludiques et créatives,

- Postures à réaliser à deux ( adultes/enfants ou entre frères et soeurs) inspirés du yoga

 

Pour les 7-12 ans :

- Respiration,

- Contraction/décontraction musculaire, étirements, association du souffle au mouvement,travail sur les effets de sa posture et son évolution dans l'espace,

- Automassages,

- Adaptation d'exercices de sophrologie,

- Petites concentrations,

- Exercices d'ancrage et de centrage,

- Petites visualisations

 

Les adolescents

Suivant leurs problématiques et leur maturité, les exercices proposés seront plutôt tournés vers l'enfance ou vers l'âge adulte. Mais très souvent seront travaillés, le rapport à l'évolution de son corps, le rapport à la colère et à l'angoisse, le sentiment de responsabilité et la confiance en soi, la relation aux autres, l'ancrage et le centrage. 

 

Quelle durée pour les enfants?

20/25 mn pour les plus petits et jusqu'à 45 mn pour les plus grands.

 

 

 

  "Assumons la responsabilité de notre Vie et portons un regard neuf sur les choses en développant le calme mental et la force du coeur"

Jack Kornfield

 

"une éducation à l'attention serait l'éducation par excellence"

William James